Notre équipe témoigne

En 19 ans, nous nous sommes enrichis d’expériences, celles de nos hommes, que nous avons fait grandir par la confiance et la formation interne.

Montpellier - Cyril Capdeville, directeur de travaux

giraud-btp-directeur-de-travaux.jpg.jpg« Il existe un réel ascenseur social chez Giraud. Je suis rentré en tant que chef d’équipe en 2000, 8 mois plus tard la direction me confiait un poste de chef de chantier, puis au bout de 3 ans celui de conducteur de travaux. Aujourd’hui, à 38 ans, je suis au plus haut poste dont je pouvais rêver, celui de directeur de travaux, sans avoir fait aucune école que celle du terrain et de l’expérience. Je gère une équipe de 55 ouvriers, je forme les conducteurs de travaux… cette culture de la formation est d’ailleurs très importante chez Giraud. Je vais même transmettre cette culture à l’extérieur puisque j’interviens comme formateur à la Fédération du bâtiment de l’Hérault. C’est une vraie reconnaissance pour Giraud et un moyen pour moi de prendre du recul pour améliorer quotidiennement mon métier. »

 

Toulouse - Jérôme Marty, directeur de travaux

« Ce qu’on demande à nos compagnons, c’est d’être moteur, de s’impliquer, d’échanger sur leur quotidien des chantiers, pour faire évoluer nos méthodologies et relayer la qualité Giraud jour après jour. C’est clairement cette écoute et cette reconnaissance à tous les niveaux qui font avancer Giraud, pas à pas, depuis que j’y suis. Chez nous, si vous n’avez aucun bagage de départ, mais que vous apportez votre pierre à l’édifice, l’entreprise s’investira pour vous en donner un. Moi je suis issu d’une école d’ingénieurs, après avoir consolidé mon expérience pendant 10 ans comme conducteur de travaux, j’ai demandé à monter un échelon… la direction m’en a fait gravir 2 d’un coup ! »

 

Toulouse - Christophe Salaun, chef de chantier

giraud-btp-chef-de-chantier.jpg.jpg
« Chez Giraud, ce sont les hommes qui tiennent l’entreprise. On a envie de les suivre car ils sont disponibles, accessibles et viennent écouter nos besoins, à même le terrain. Cette proximité avec les dirigeants, elle n’existe pas ailleurs, et comme j’occupe un poste clé entre l’équipe d’encadrement et les compagnons, en plus d’être délégué du personnel, ce sentiment d’être écouté est primordial, que ce soit pour valoriser un ouvrier méritant ou faire remonter les problèmes... En 10 ans d’ancienneté, c’est cette proximité, qui à mon sens, a permis à Giraud d’améliorer les conditions de travail, de mobiliser les équipes, de gagner en sécurité et en qualité. »

 

Montpellier - Fabien Carbonero, chef d’équipe

giraud_btp_specialiste_montpellier_chef_dequipe_fabien_carbonero_0.png« J’ai commencé chez Giraud comme coffreur-bancheur en intérim. J’avais pas de formation, mais l’envie d’apprendre, l’envie d’avancer. Au bout d’un an on m’a proposé un CDI et 3 ans après je passais une formation pour devenir chef d’équipe. Même si je n’ai que 30 ans et que je suis l’un des derniers arrivés, il y a pourtant déjà 9 ans, j’ai 8 gars sous mes ordres qui me respectent parce que je sais de quoi je parle ; Et chez Giraud, on respecte ça. Tout se fait dans le dialogue et la solidarité sur le chantier. On ne laissera jamais personne dans son coin à se dépatouiller avec un problème d’outillage par exemple. On ira l’acheter nous-mêmes s’il le faut ! »